Les dossiers

L'agenda

Newsletter

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Culture

Alors, c’est comment d’être une femme dans la bande dessinée ?

par Antigone Aristidou publié le 11 mai 2017 © Julie Maroh (Son site)

« Ah, tu travailles dans la BD ? T’es coloriste ? », « Il n’est pas très féminin ton dessin, il manque de douceur », « Tu fais des livres pour enfants ? »

On l’aura compris, être femme et autrice de bande dessinée c’est être victime, comme dans tant de professions à majorité masculine, de clichés plus coriaces les uns que les autres. Pour contrer le rejet constant des autrices, des initiatives sont nées : charte pour l’égalité dans la bd, relais de témoignages et espaces de discussions. Parcours dans les méandres des clichés sexistes des bédéphiles.

Le (relativement) petit monde de la bande dessinée n’échappe pas aux stéréotypes sexistes. Les autrices de bande dessinée doivent systématiquement faire face, dans nos sociétés patriarcales, aux mêmes discriminations qui accablent toutes les femmes exerçant un métier à forte dominante masculine. Malgré cela, les créatrices de BD sont de plus en plus nombreuses, leur travail d’une qualité incontestable, d’une inventivité sans frontières et leur confiance en elles est solide.

Face aux difficultés qu’elles rencontrent pour promouvoir et faire reconnaitre leur travail, la nécessité de mettre en place des synergies collectives s’impose d’elle-même. C’est ainsi que s’est créé, il y a quelques mois à peine, le collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme en réaction au projet d’exposition émanant du Centre Belge de la Bande dessinée intitulé « La BD des filles ».

Paye ta Bulle !

© bdegalite (Leur site)

Refusant que, une fois de plus, leur art soit associé à leur féminité, une centaine d’autrices s’est rassemblée en un temps record pour mettre sur pied « La charte des créatrices de bande dessinée contre le sexisme » et créer une plateforme, non mixte, de discussion et d’action « en faveur d’une avancée féministe de la bande dessinée ».

Pour se faire une idée de l’effervescence en cours, il est indispensable de parcourir leur tout jeune site Internet. On y trouve la Charte et ses signataires, des témoignages de plusieurs autrices sur le sexisme ordinaire auquel elles font face dans leur profession, des liens vers des articles traitant de divers questionnements féministes et les débuts prometteurs d’un blog définissant les contours idéologiques du collectif.

Vers un renouvellement de la bande dessinée ?

© Shutterstock (Yuravector)

En suivant le fil des discussions en cours et les liens proposés, il est possible de prendre la mesure de la diversité d’opinions et la conscience qu’ont les différent-e-sintervenant-es de la pluralité des féminismes et de l’évolution de leurs propres positionnements. Les échanges avec l’ Association Artemisia, qui a choisi de revendiquer et de promouvoir une bande dessinée proprement féminine, sont particulièrement intéressants.

Même si les deux militent « pour un objectif similaire, à savoir la lutte antisexiste et la meilleure reconnaissance des oeuvres faites par les femmes », chacune a son propre positionnement féministe et ils divergent sur plusieurs points. Ce qui n’empêche pas les échanges d’idées et la confrontation d’opinions. Ceux-ci se déroulent toujours sur un ton respectueux et constructif, chose assez rare sur le net, entre personnes qui par ailleurs se connaissent et travaillent ensemble.

Toute cette mobilisation via le net trouve sa matérialisation dans l’espace public, notamment les festivals de BD, où les collectifs sont présents et de plus en plus actifs. Et le Centre Belge de la Bande Dessinée reconsidère son projet d’expo. Gardons l’oeil ouvert !

Pour aller plus loin :Pas de femmes au festival d'Angoulême : le coup de gueule de Riad Sattouf (Cheek Magazine)La place des femmes dans la BD : pour en finir avec le syndrome de la Schtroumpfette (Konbini)Analyse 2016 – Femmes artistes, les grandes oubliées de l’histoire ? (FPS)Regroupement de sujets universitaires sur la question des femmes dans la bande dessinée

A lire!

©Lyon BD Festival (leur site)

Tintine, Coco Maltese, Lucky Lucy … Envie de découvrir ce à quoi aurait ressembler nos héros de BD s’ils avaient été des femmes? Curieux-se d’explorer et de questionner la place des femmes dans le monde de la BD? Alors le livre « Héroïnes – la représentation féminine en bande dessinée » de JC Deveney et du Lyon BD Festival est fait pour vous!

Tags : sexisme - discrimination - BD Partagez
Share on FacebookTweet about this on Twitter