Les dossiers

L'agenda

Newsletter

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Culture

Bande-dessinée – Panique au logement social

par RBDH publié le 6 juillet 2017 ©Marie Coûteaux et Carole Dumont pour RBDH (Le blog)

Quiconque vit à Bruxelles depuis quelques années avec un salaire de base ou inférieur n’est certainement pas passé à côté de la hausse significative des loyers. Le temps où les frais liés au logement ne devaient pas dépasser le tiers du revenu semble, pour nombre de Bruxellois, loin derrière. Trouver un appartement abordable sur le marché locatif privé relève désormais de la gageure pour de plus en plus de ménages. Mais prétendre à un logement social s’apparente à une mauvaise blague, pour les plus optimistes.

En réalité c’est plutôt un cauchemar : au rythme où se construisent les logements sociaux à Bruxelles, la liste d’attente actuelle ne pourra être résorbée que dans 10 ans, à supposer qu’elle n’augmente plus. Pourtant les chantiers de logements poussent un peu partout et la quantité astronomique de logements vides n’est un secret pour personne. Que se passe-t-il ? C’est ce qu’a entrepris de nous expliquer la bande dessinée Panique au Logement Social, qui vient d’être éditée par le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (R.D.B.H.).

©Marie Coûteaux et Carole Dumont - RBDH (Le blog)

Avec un ton direct et incisif les autrices nous emmènent dans les méandres du logement social à Bruxelles. De manière claire et didactique elles mettent en évidence les différents chiffres, les enjeux économiques et politiques et réussissent à rendre compréhensible un sujet plutôt embrouillé pour
la plupart des citoyens. Les promesses politiques non tenues et les excuses qui ne tiennent pas, les agences immobilières et la valse des terrains à bâtir, le nimbysme de certaines communes et les galères des gens.

©Marie Coûteaux et Carole Dumont - RBDH ()" Et ce qui apparaît très clairement dans la démonstration qui nous est faite c’est que la raison principale de cette défection n’est autre que le manque de volonté politique ".

On pourrait dire que rien n’est vraiment étonnant ou nouveau dans tout ce qui est présenté. Mais
le fait de mettre les choses en lien et de les ordonner via le medium si efficace que constitue la bande dessinée, nous permet d’avoir une vision d’ensemble, de mieux comprendre pourquoi Bruxelles manque tellement de logement sociaux. Et ce qui apparaît très clairement dans la démonstration qui nous est faite c’est que la raison principale de cette défection n’est autre que le manque de volonté politique. Pourtant, il existe des solutions!

©Marie Coûteaux et Carole Dumont - RBDH ()

Le R.B.D.H. a eu une excellente idée avec cette petite BD plutôt drôle et facile à lire. C’est un très bon moyen de rendre leurs travaux accessibles au grand public. Et, dans le contexte politique difficile dans lequel nous vivons, il est intéressant de remettre de temps en temps les pendules à l’heure. C’est ce que fait Panique au Logement Social. A lire donc et à faire lire !

Pour l’obtenir c’est par ici !

©Marie Coûteaux et Carole Dumont - RBDH () Tags : logement - précarité - inégalité Partagez
Share on FacebookTweet about this on Twitter