Les dossiers

S'abonner

S'impliquer

Site FPS

Équipe

Faire un don

Société

emploi

Centre d’Insertion Socio Professionnelle : l’exemple de Retravailler-Liège

par Stéphanie Jassogne publié le 2 mars 2022 © Françoise Robert

Les Centres d’Insertion Socio Professionnelle (CISP) des FPS proposent différentes formations ainsi qu’un accompagnement des personnes sans emploi pour (ré)intégrer le monde du travail et se réorienter professionnellement. Les FPS ont créé trois CISP : Déclic emploi à Tournai, Structure dans la région du Centre et Soignies et Retravailler à Liège.

Le Centre liégeois Retravailler est un projet né il y a 29 ans, ce fut l’un des premiers centres agréés par la Région wallonne. Il est né du constat de l’augmentation du chômage, de la nécessité d’évoluer à tout âge et de choisir son emploi.
Nous avons rencontré la nouvelle coordinatrice du CISP Retravailler-Liège, Isabelle Vriamont, pour lui poser quelques questions.

En quelques mots, pouvez-vous nous décrire les fonctions d’un CISP et les publics auxquels il s’adresse ?

Les CISP assurent la formation de personnes de plus de 18 ans généralement éloignées de l’emploi, en recourant à une pédagogie spécifique, pour permettre à ces personnes d’acquérir des compétences générales et techniques tout en bénéficiant d’un accompagnement psycho-social.

Les filières de formations proposées visent l’un ou l’autre des objectifs suivants : l’orientation professionnelle, la formation de base et la formation professionnalisante. Les formations organisées couvrent notamment les domaines suivants : alphabétisation, remise à niveau, développement personnel, bâtiment, horeca, métiers verts, services à la personne, secrétariat et commerce.

Quels sont les objectifs principaux du CISP Retravailler-Liège ?

Par ses actions, Retravailler défend le droit pour toutes et tous à un travail ainsi que la diversification des choix professionnels des femmes et des hommes. Notre ASBL accompagne la prise de décision et le changement en donnant les moyens à chacun·e de décider du meilleur ajustement selon ses compétences et ses aspirations en fonction de la réalité du marché de l’emploi. L’expertise de Retravailler-Liège se situe notamment dans la réalisation de bilans de compétences pour les travailleurs et travailleuses avec ou sans emploi.

Retravailler est né en 1993 au sein des FPS de Liège. Cette origine a placé d’emblée l’association au croisement des différentes influences qui ont fondé son identité, l’imprégnant de valeurs qui restent les balises de toutes ses actions, à savoir :

L’éducation permanente et l’égalité des chances auxquelles le mouvement des FPS souscrit, et qui nous permettent de garder le cap de nos objectifs de citoyenneté active et responsable pour toutes et tous.
L’action mutualiste de Solidaris qui nous attache à une structure défenderesse de la Sécurité sociale et de la santé de chacun·e au sens le plus large du terme.
• Depuis septembre 2007, Retravailler-Liège est aussi agréé par la Région wallonne en tant qu’agence d’outplacement [1], ce service s’appelle Job Amplitude.

Les valeurs phares que nous mettons un point d’honneur à incarner dans toutes nos activités sont la solidarité, l’émancipation et le féminisme.

En tant que mouvement féministe, les FPS s’intéressent au parcours professionnel des femmes. Selon votre expérience, les femmes rencontrent-elles des difficultés à avoir recours aux formations et au monde du travail ?

© Freepik

À sa création, Retravailler accueillait un public exclusivement féminin. Depuis 2001, nous nous adressons à un public mixte. Cependant, nous pouvons affirmer qu’une majorité de femmes nous sollicitent, notamment pour la formation de base en bureautique, mais aussi pour les modules d’orientation comprenant de la remise à niveau en français. Le parcours professionnel de ces femmes reste complexe et semé d’embûches.

Prenons un exemple concret :

Aïcha est mariée et a 4 enfants en bas âge. Elle a obtenu un master en logistique dans son pays d’origine, non reconnu en Belgique, et a une expérience de 5 ans dans une multinationale. Elle nous contacte pour une (ré)orientation professionnelle. Son bilan de compétences confirme que la logistique reste son domaine de prédilection. Sans équivalence de diplôme, nous l’orientons vers une formation qualifiante dans ce secteur d’activité.

Malgré son parcours, elle se voit refuser une entrée en formation pour cause de, je cite : « métier trop lourd pour une femme » ! Victime de violences conjugales à répétition, elle finit par quitter son mari. Aïcha élève maintenant seule ses enfants, elle souhaite et a besoin de travailler. Dans l’urgence, elle décide de faire une formation de technicienne de surface. Elle devra la recommencer 2 fois, car « trop souvent absente » selon le centre de formation.

Suite à cette formation et à sa volonté, elle décroche un emploi. Depuis 2 ans, son employeur, bien que tout à fait satisfait de son travail et reconnaissant son assiduité, refuse de lui accorder un temps plein par « peur » qu’elle ne puisse assumer si l’un des enfants tombe malade.

Loin d’être un cliché, ce type de situation fait malheureusement partie du quotidien de femmes qui s’adressent à Retravailler.

« Il n’y a pas de métiers de femme, il n’y a pas de métiers d’homme. En matière de métier, il n’y a pas de mauvais genre » [2].

En 2003, vous avez réalisé un guide intitulé « Stéré/O » pour dénoncer les stéréotypes de genre dans le milieu du travail. Où en est l’ASBL aujourd’hui face à ce combat ?

En 2022, si nous partons du postulat que les métiers et les compétences n’ont pas de sexe, force est de constater que sur le terrain les stéréotypes et les clichés sont encore bien ancrés dans notre société patriarcale et que, même si les choses bougent (trop lentement), il est impératif de continuer à militer et à se battre pour enrayer cette machine infernale.
Retravailler lutte pour l’égalité des chances et des droits entre les femmes et les hommes, la déségrégation professionnelle, l’intégration du genre dans les politiques et la mixité de tous les rôles sociaux.

Retravailler-Liège
Rue Édouard Remouchamps, 2 – 4020 Liège
04/341 24 24
info@retravailler-liege.be
www.retravailler-liege.be

[1] Technique visant à la recherche d’un nouvel emploi pour des salarié·e·s en cours de licenciement. Larousse.fr

[2] Citation de Pascale Laruelle, ancienne coordinatrice de Retravailler-Liège et actuellement Secrétaire régionale des FPS de Liège.

Tags : réinsertion - travailleuses - Emploi Partagez