Les dossiers

L'agenda

Newsletter

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Dossier

Les homosexualités

La violence à l’encontre des homosexuels en Tchétchénie nous a choqué-e-s. Comment est-il possible en 2017 de menacer, intimider, incarcérer des personnes qui ont une sexualité autre que celle du plus grand nombre ?

Comment un État s’autorise-t-il à nier l’existence d’un pan entier de citoyennes et citoyens ? Cette République se trouve à peine à 3 800 km de la Belgique. Si de telles exactions nous semblent impossibles en Belgique, nous avons voulu savoir quels regards nous portons sur des personnes qui ont une sexualité différente.

Régulièrement dans la presse locale, nous prenons connaissance d’agressions faites à l’encontre de lesbiennes, de gays, de transsexuels ; agressions qui parfois vont jusqu’à la mort. Il est évident qu’aujourd’hui des discriminations existent envers la communauté LGBT dans nos pays. Discriminations à l’emploi, pour avoir accès à un logement, agressions verbales si des couples homosexuels s’embrassent ou se promènent main dans la main. La Belgique fait partie des pays dits progressistes en matière d’égalité des droits : mariages homosexuels, adoptions pour les couples homosexuels. Les manifestants de la « Manif pour tous » venus s’opposer au mariage homosexuel et à l’homoparentalité nous rappellent que ces droits acquis
en Belgique pourraient basculer soudainement si l’on n’y prend pas garde. Pourquoi ce rejet, cette peur dans un pays limitrophe ? Quels dangers y a-t-il à accorder des droits à certains alors que ces droits ne limitent en rien les droits de la majorité ? Nous avons voulu relayer les témoignages de femmes et d’hommes qui nous racontent la difficulté à dire qui ils ou elles sont, la peur de ne plus être regardé de la même façon par sa famille, ses amis, ses collègues. Car la différence continue à faire peur, crée des malaises. Mais la seule façon de changer les regards, c’est d’en parler, de démystifier, d’expliquer encore et toujours que la diversité enrichit le monde et que la normalité s’applique aussi aux personnes qui ne sont pas identiques au plus grand nombre.

C’est aussi cela l’humanisme qui soutient notre combat.

(c) Wen-chi Su (oeuvre de Fontini Tikkou)

par Carmen Castellano

Culture

F.A.M.I.L.L.E.

par Joëlle Sambi Nzeba publié le 22 septembre 2017
plus d'articles