Les dossiers

L'agenda

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Militance

Education : le champ des possibles ?

« Ensemble, prenons soin de nous »

par Anaïs Poncelet publié le 16 septembre 2019

L’auto-santé est une démarche collective qui vise à (re)prendre sa santé en main, notamment face à un secteur médical encore fortement patriarcal. Pensée et réfléchie dans les réseaux féministes québécois depuis les années ‘70, cette approche est aujourd’hui mise en pratique au sein d’un groupe de femmes verviétoises, en région liégeoise. Dans une ambiance conviviale, on se forme et on s’informe pour mieux vivre son quotidien. Petite immersion…

Jeudi, 9 h 30. Le café est servi. Pendant que Sarah (tous les prénoms ont été modifiés) explique son remède naturel contre le mal de gorge, Pauline conseille Diane pour le choix d’une gynécologue douce et à l’écoute. Ces discussions, a priori banales, reflètent en réalité des thématiques importantes pour la santé et le bien-être de ces femmes. Puisque l’approche de l’auto-santé est collective et participative, il est essentiel que chacune puisse exprimer ses besoins et ses envies, en rapport avec la santé. Au fur et à mesure des discussions, des thématiques essentielles se sont dégagées naturellement : bien-être mental et psychologique, médecines alternatives, soutien collectif, relaxation…

11 heures. « Cinq secondes pour inspirer… cinq secondes pour expirer… » La pause se termine. Pour recommencer en douceur, Isabel montre au groupe comment pratiquer la méthode de relaxation de la cohérence cardiaque, afin que chacune ait des outils pour gérer son stress et ses émotions dans des situations parfois compliquées.
Cet espace de discussion et de mise en pratique représente pour chaque femme « une bulle d’air », « un moment hors d’une semaine parfois difficile ». Au-delà d’un simple échange, le groupe renforce chaque femme, et chaque femme renforce le groupe. Les connaissances et les compétences de chacune sont reconnues et renforcées. Cela consolide l’estime de soi, la force du groupe et la confiance en celui-ci.

11 h 15. Crayons, magazines et marqueurs volent d’une table à l’autre. Ensemble, on cherche des slogans, des mots et des images pour mettre sur papier ce que l’on a sur le coeur depuis trop longtemps. Du traitement impersonnel des patient-e-s à l’augmentation du prix des médicaments, de l’importance de la santé globale au manque d’informations sur les services des mutuelles… tout y passe. Car l’auto-santé, c’est aussi une prise de conscience collective et critique envers l’autorité médicale dans son ensemble. Cela ne veut pas dire que la médecine traditionnelle est rejetée à tout prix. C’est surtout reconnaitre que les femmes sont autonomes et légitimes pour s’occuper de leur santé et leur donner la parole. À la fin de chaque séance, les « au revoir » sont toujours plus longs et plus intenses…

Pour plus d'info sur cette activité, contactez fps.verviers@solidaris.be Nouveau module en octobre 2019 Tags : autosanté - selfhelp Partagez