Les dossiers

L'agenda

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Culture

Fonds Aristote : projet de santé solidaire

par Dominic Brumagne publié le 30 juillet 2019 (c) FPS Brabant

Il y a plus de 10 ans, les FPS ont participé à la création et au lancement de SOLIDARCO, une fondation qui permet aux résident-e-s de Kinshasa de bénéficier d’une couverture de soins de santé sur base d’une cotisation payée en Europe.

En 2012, les comités locaux FPS de la Région bruxelloise sont allés à la rencontre d’une délégation du Comité d’appui aux travailleurs sociaux de rue (CATSR). Cette rencontre nous a permis de faire connaissance avec la Maison d’hébergement et d’éducation pour enfants en difficulté (MHEED). Cette ASBL fonctionne selon quatre domaines d’intervention :  l’hébergement, la sécurité alimentaire, la santé et l’éducation. Pour ce qui est de la sécurité alimentaire, elle dispose de terres cultivées, c’est là une de ses principales ressources financières avec l’élevage porcin. La sécurité alimentaire reste un défi quotidien et les responsables mettent tout en oeuvre pour diversifier les activités génératrices de revenus afin d’assurer la pérennité de l’association à long terme. Suite à ce voyage, la délégation des comités locaux FPS de la région bruxelloise a élaboré un projet de santé solidaire à destination de cette association qui recueille des enfants en difficulté, beaucoup d’entre elles et eux étant accusé-e-s de sorcellerie et n’ayant d’autre alternative que la rue. Ce projet intitulé Fonds Aristote récolte des fonds qui couvrent les soins de santé de 70 enfants de façon permanente.

La Régionale FPS du Brabant organise régulièrement des activités
de sensibilisation et de récoltes de fonds pour financer et faire grandir
le Fonds Aristote. Plus d’infos : www.fondsaristote.com — www.solidarco.
org. Contactez-nous au 025/461.412. — fps-fam@fmsb.be

Une école pour Mont Ngafula

La MHEED a créé, il y a de nombreuses années, une école primaire qui accueille près de deux cents enfants des quartiers et villages voisins ; celle-ci est devenue l’un des principaux facteurs d’intégration de ces enfants abandonnés. Malheureusement, l’école rurale de Mont Ngafula s’est vue engloutie un jour de fortes pluies par un torrent. Avec leurs partenaires locaux, les FPS du Brabant ont évalué le caractère prioritaire de la reconstruction de cette école. Depuis la Belgique, elles ont récolté les montants nécessaires à la fabrication d’une nouvelle école. Début de l’année 2018, le joyau est sorti de terre : six nouvelles classes ainsi qu’un local administratif
ont été construit-e-s par ces héro-ïne-s qui, dans des conditions extrêmes, sont capables d’ériger des montagnes avec des tas de cailloux. La prochaine étape sera de soutenir les partenaires dans le développement d’activités génératrices de revenus dans les locaux désormais disponibles.

Partagez