Les dossiers

L'agenda

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Nous, vous & elle

Les dessous du plaisir féminin : déconstruisons les tabous autour de la sexualité féminine

par Eloïse Malcourant publié le 1 août 2019

Nombreux articles de presse, prolifération des comptes Instagram sur le sujet : il existe un réel intérêt pour la thématique du plaisir féminin. Toutefois, en parallèle de cet engouement médiatique et sociétal, les idées reçues et les tabous sur le plaisir féminin sont encore bien présents. De plus, aucune campagne sur le plaisir féminin n’a encore été réalisée en Belgique francophone et peu d’outils pédagogiques sur le sujets ont mis à la disposition des professionnel-le-s du secteur psycho-médicosocial et du grand public. Pour ces raisons, la Fédération des Centres de Planning familial des Femmes Prévoyantes Socialistes (FCPF-FPS) lance une campagne d’information et de sensibilisation sur la thématique du plaisir féminin. Ce projet mené dans le cadre de l’éducation permanente s’adresse au grand public et s’intitule « Les dessous du plaisir féminin ». Ce projet est lancé aujourd’hui avec la sortie d’un quiz en ligne : une manière ludique d’appréhender cette thématique.

Le plaisir féminin, encore source de nombreux clichés et tabous

« La masturbation concerne majoritairement les hommes », « Le clitoris est le seul vecteur de plaisir sexuel chez les femmes », « Sexuellement, les femmes sont naturellement plus douces et plus passives », … Via sa nouvelle campagne « Les dessous du plaisir féminin », la FCPF-FPS déconstruit donc ces idées reçues sur le plaisir féminin,sujet qui est encore malheureusement une source importante de tabous. Les objectifs principaux de cette campagne sont donc d’/de :

  • Attirer l’attention du grand public sur l’importance de la santé et de l’épanouissement sexuels de chacun-e ;
  • Inviter les femmes à se réapproprier leur corps et leur sexualité, indépendamment de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre
  • Permettre à chacun-e d’adopter un esprit critique face aux normes en matière de sexualité et ainsi effectuer ses propres choix de manière éclairée.

Le plaisir féminin, un réel enjeu féministe

« Les droits fondamentaux des femmes comprennent le droit d’être maitresses de leur sexualité ». C’est ce qu’avance la Déclaration de Pékin de 1995 adoptée par 189 pays dont la Belgique. Or, ce droit est loin d’être acquis. Par exemple, certaines publicités réduisent les femmes au rang d’objets sexuels ce qui peut, entre autres, engendrer comme conséquence qu’une femme maîtresse de son corps et de sa sexualité est encore mal perçue socialement. Cela peut mener, entre autres, à des insultes ou à de la violences physiques et/ou sexuelle à son encontre.

Les inégalités entre les femmes et les hommes sont présentes dans de nombreux domaines de la vie quotidienne et aussi dans la sphère de la sexualité.

Dans les relations hétérosexuelles en particulier, il semblerait que la sexualité soit encore souvent organisée pour favoriser le plaisir de l’homme au détriment de celui de la femme. Une étude montre que, lors des rapports hétérosexuels, les hommes atteignent beaucoup plus fréquemment l’orgasme que les femmes (95% pour les hommes et 65% pour les femmes). Selon cette même étude, les femmes ayant des rapports sexuels avec les femmes rapportent avoir des orgasmes plus souvent que les femmes ayant des rapports avec les hommes (à savoir 86%) et qu’il n’est donc pas question d’une capacité biologique moindre des femmes à jouir.

Les tabous, comme par exemple celui entourant la masturbation féminine, contribuent à entraver l’accès aux plaisirs sexuels. Il en va de même pour les idées reçues tant sur l’anatomie que sur les rôles sociaux et les stéréotypes de genre. Par exemple, une fausse croyance consiste à dire qu’il existe un orgasme vaginal et un orgasme clitoridien alors que ceux-ci proviennent en fait tous les deux de la stimulation du clitoris. Ainsi, les tabous et la méconnaissance de l’anatomie féminine par les hommes et les femmes contribuent, entre autres, à maintenir les inégalités entre les hommes et les femmes en matière de sexualité. Dès lors, le plaisir féminin constitue un véritable enjeu féministe !

S’intéresser au plaisir féminin est une manière d’inviter les femmes à se réapproprier leur corps et leur sexualité,
indépendamment de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre et de leur âge ; tout en permettant à
chaque personne d’adopter un esprit critique face aux normes en matière de sexualité et ainsi d’effectuer ses
propres choix de manière éclairée.

Des outils pédagogiques pour déconstruire les tabous

Dans le cadre de la campagne « Les dessous du plaisir féminin », la FCPF-FPS a produit plusieurs supports pédagogiques : le « clito quiz », des fiches pédagogiques, une brochure et des clitoris 3D. Ces derniers sont complémentaires mais peuvent aussi être utilisés indépendamment les uns des autres.

 

L’ensemble de ses supports sera très prochainement disponible sur leur site. Pour les plus impatient-e-s, vous pouvez d’ores et déjà tester vos connaissances sur le clitoris 

 

 

 

Tags : Sexualité Partagez