Les dossiers

L'agenda

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Nous, vous & elle

Article mis à jour le 20 décembre 2019

Les tournants inspirants: partir à la rencontre de femmes en réorientation professionnelle

par Elise Voillot publié le 19 décembre 2019 Alexey Ruban ()

Depuis le mois de septembre, la journaliste, chanteuse et actrice Ann Vandenplas présente des femmes qui se sont réorientées professionnellement dans ses chroniques Les tournants inspirants. Nous l’avons rencontrée afin qu’elle nous parle de ses podcasts mais aussi de ses projets d’avenir.

Comment est né votre projet ?

Pendant 5 ans, j’ai eu une compagnie théâtrale via laquelle nous avons notamment réalisé une pièce intitulée Le cirque des femmes. Les femmes sont donc un sujet d’inspiration qui m’interpelle, m’anime et que j’ai envie de défendre. En parallèle, j’ai commencé à réaliser des chroniques – culturelles surtout – sur La Première chez Véronique Tiberghien. Je m’épanouis beaucoup dans ce domaine et j’ai eu envie de développer une autre dimension journalistique dans mes chroniques.

Dans une autre vie, j’ai été conseillère en orientation professionnelle. Comme la thématique des femmes m’intéressait, j’ai décidé de mêler ces deux aspects. C’est comme ça que j’ai commencé à travailler sur Les Tournants inspirants. Initialement, l’idée au départ était de créer des capsules vidéo. Mais l’aventure radio chez Arabel FM me permet d’affiner le concept.

Parlez-nous du déroulement de vos émissions...

Tous les 15 jours, depuis septembre 2019, dans l’émission Arabica sur Arabel FM, je pars à la rencontre d’une femme et pendant 10 minutes, elle nous parle de son « tournant ». Plus précisément, elle nous fait découvrir ce qu’elle faisait professionnellement et décrit ensuite le déclic qui l’a encouragée à entamer un tournant. Souvent, malheureusement, le tournant fait suite à un burn-out. Dernièrement, j’ai aussi rencontré une femme dont la maternité a profondément bouleversé son quotidien et qui a créé par la suite un café poussette (Le Haricot magique). Quand on creuse un peu, on se rend compte que le déclic peut être très différent d’une personne à l’autre.

Cette émission permet aussi de voir comment chaque femme a pu obtenir de l’aide dans la concrétisation de son projet. Ça peut être inspirant pour nos auditrices et nos auditeurs.

Enfin, chacune parle de son nouveau projet. Enseignement, café poussette, danse comme outil pédagogique dans des associations de femmes, une journaliste devenue chanteuse : les parcours sont tous très différents ! Dernièrement, j’ai rencontré une femme qui faisait du marketing et qui est devenue sommelière de thé.

Pensez-vous qu’il est plus difficile aujourd’hui pour une femme que pour un homme de se réorienter professionnellement ?

Oui. Le café poussette l’a d’ailleurs très bien illustré. Je trouve que lorsqu’une femme fait un enfant, il y a encore certains automatismes dans notre société. Par exemple, ce sera souvent la mère qui diminuera son temps de travail pour s’occuper de son enfant ou qui restera plus longtemps absente de son environnement professionnel. Idem dans le cadre de loisirs ! Dans le groupe d’improvisation théâtrale duquel je fais partie, lorsqu’un enfant arrive dans le foyer, les pères sont très vite de retour mais les femmes s‘absentent parfois pendant 2 ans. Elles repensent à elles une fois l’enfant devenu plus grand.

Il y a donc des freins imposés au niveau de la société. Avec ce cadre, il est beaucoup plus difficile d’accorder du temps et de l’énergie à un nouveau projet. On garde un boulot qui ne nous convient pas car on souhaite diminuer son temps de travail et que ce n’est pas une bonne idée de changer de carrière à ce moment-là. Les projets professionnels entre 30 et 45 ans sont parfois délaissés ; il y a un manque d’épanouissement au travail.

C’est la raison pour laquelle je trouvais particulièrement intéressant de mettre en évidence des profils de femmes qui se sont reconverties, qui ont trouvé cette énergie et qui vont peut-être inspirer d’autres femmes.

De plus en plus de personnes se lancent dans l’entreprenariat…

En tant qu’homme ou femme, lorsqu’on va vers un projet qui nous touche, c’est souvent plus facile de partir de zéro plutôt que de retourner vers un emploi où il y a un cadre institutionnel et hiérarchique, ce qui entraîne plus de contraintes. En général, ça démarre souvent comme une activité complémentaire puis ça grandit.

Comment trouvez-vous les personnes que vous interviewez pour vos podcasts ?

Dans un premier temps, j’ai utilisé mon réseau Facebook. L’énergie déployée par plusieurs profils m’interpellait comme chez Valentine. Symboliquement, j’ai commencé par une artiste parce que je le suis moi-même. Ensuite, il y a eu Nadia, puis Rachida.  Pour créer son café poussette, elle s’est fait aider par l’organisme Start Création. Spontanément, quand la responsable Nadine Minampala a entendu parler du projet, elle m’a dit que plusieurs profils pourraient m’intéresser. Ensuite, des annonces ont été publiées, plusieurs personnes m’ont recontactée. Je cherche des femmes de toutes origines, ça me tient beaucoup à cœur. En travaillant sur Arabel FM, les valeurs du projet se sont affirmées. La diversité est importante et enrichissante au niveau sociétal et c’est particulièrement des femmes issues de la diversité que je souhaite mettre en avant.

Quelle suite envisagez-vous pour vos tournants inspirants ?

Nous allons retourner un pilote avec une réalisation plus poussée, originale et singulière que pour la première capsule. Parallèlement, nous avons monté un dossier solide afin d’obtenir des subsides pour la réalisation de 5 vidéos. On voudrait ensuite les proposer à un média pour qu’il puisse être diffusé.

On aimerait que ce soit un maximum diffusé sur le net et dans les médias. Au bout des 5 capsules, on aimerait bien faire une « édition spéciale » avec les 5 invités qui seraient autour de la table, qui échangeraient et discuteraient toutes ensemble. C’est une idée de la boîte de production NMK Company qui m’accompagne dans le projet.

Envie de découvrir le projet voire d’y participer ? N'hésitez pas à contacter Ann Vandenplas et à vous rendre sur son blog ! lestournantsinspirants@gmail.comhttps://www.annvandenplas.com/ Tags : podcast Partagez