Les dossiers

L'agenda

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Culture

LIVRE – Ma vie sur la route

par Marie Meuleman publié le 17 juin 2020 (c) Ma vie sur la route - Editions Harper Collins

A la rédac’ de Femmes Plurielles, on aime laisser nos lectrices prendre leur plume pour débattre, échanger ou encore s’exprimer sur divers sujets féministes. Aujourd’hui, Marie Meuleman nous parle du livre Ma vie sur la route, une autobiographie de la militante féministe Gloria Steinem.

Gloria Steinem est venue barouder mes pensées, et même mes rêves. Il y a dans ce livre, Ma vie sur la route : Mémoires d’une icône féministe (Harper Collins, 2019), un taux de bienveillance rare, une humilité salvatrice, et un lot d’histoires dont la vérité ahurissante impose tantôt un sourire indéfectible, une force utérine, galvanisante et subversive, tantôt une colère sourde et des larmes ravalées. Lire son autobiographie, infiltrée des récits de celles et ceux qui ont croisé sa route, offre à voir une pensée ancienne mais nourrie de présent, un modèle tellement pluriel qu’il inspire à la création d’un soi plus juste, plus honnête.

Steinem a passé son enfance bringuebalée sur la route par un père dont la nature était l’itinérance et dont la peur la plus viscérale était de se faire noyer par les sirènes du confort. Longtemps, elle a rêvé de ce confort, elle a désiré plus que tout construire un foyer, avant de réaliser qu’elle ne pouvait aller contre ses racines qui la constituaient plus fortement qu’elle ne l’avait cru. Sans s’en rendre compte, elle s’est laissée guider par l’inconnu, elle s’est laissée forger par l’instabilité et les surprises que recèle une vie sur la route. Un voyage en Inde lui a cependant appris comment ne pas refaire les erreurs de son père. Steinem a choisi de barouder pour rassembler les autres, sillonner les routes pour réunir les éloigné·e·s, les sédentaires et créer des mouvements plus forts, qui défendent des idées communes. C’est comme ça qu’elle est devenue community organizer itinérante. Des années plus tard, elle comprend qu’elle peut lier foyer et voyage, qu’elle peut partir parce qu’elle a un foyer, et elle peut revenir parce qu’une maison l’attend.

« Si vous aspirez à un changement, quel qu’il soit, je ne peux que vous conseiller de faire cette expérience : essayez de travailler sur le terrain avec des gens ordinaires pendant une semaine ou un an, un mois ou toute votre vie. Un jour ou l’autre, vous tomberez sur un inconnu en train de fêter une victoire dont vous serez à votre insu l’un des artisans. »

Toute sa vie, l’autrice récolte les paroles des oublié·e·s, celles et ceux dont la voix est étouffée. Elle leur donne corps, dans un livre, une conférence. Elle est un relais, un porte-voix puissant et honnête. C’est lors de la Conférence nationale des femmes à Houston en 1977 qu’elle unit l’activisme féministe et l’écriture pour la première fois, activité qu’elle poursuivra toute sa vie. Les histoires de Ma vie sur la route sont des morceaux de bois liés les uns aux autres par la voix de Steinem. Elles s’entremêlent et forment un pont au-dessus du gouffre de l’indifférence. Les pas qu’elle nous propose d’y poser sont timides puis s’élancent imprudemment. Ces histoires se rejoignent et nous surprennent à se reconnaître entre elles. Clins d’œil, high five. On repart. Les taxis contiennent plus de secrets que les archives d’un pays, les rencontres d’inconnu·e·s n’en sont en réalité pas, les hôtesses de l’air sont des amazones, les étudiant·e·s sont une promesse, les Premières Nations portent en elles une sagesse invincible.

Les mots de Steinem tracent leur route dans une Amérique diverse, unie et farouche, brutale et prometteuse. Le pays que l’autrice a tant sillonné lui révèle encore des secrets et des surprises, parce qu’elle n’a jamais cessé d’écouter les individus qui l’entourent. Steinem raconte une sagesse enfantine, immédiate et millénaire en invitant à faire grandir l’intranquillité en soi et croire en la force du groupe et des autres.

Nouvelles Écoutes · La Poudre - Épisode 56 - Gloria Steinem - (doublé en français)

Slate.fr · "Ma vie sur la route", de Gloria Steinem

Tags : Gloria Steinem - autobiographie - féministe - livre - Critique Partagez