Les dossiers

L'agenda

Newsletter

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Société

Let’s talk about sex !

Article mis à jour le 5 octobre 2017

Relations connectées, quelles intimités à l’ère du numérique ?

par Charlotte Quiévy publié le 28 décembre 2016

Les sites de rencontre ont bouleversé notre manière d’aborder les relations amoureuses et sexuelles. Les applications de dating offrent désormais aux individus la possibilité de jouer avec les identités, les rôles et les désirs. Comment ces relations virtuelles réinventent-elles aujourd’hui les codes amoureux et nos relations intimes ?

Les sites de rencontre, l’essor du consumérisme amoureux ?

« En quelques clics il n’y a plus de mystère de Google à Facebook en passant par Linkedin, vous savez tout ou presque de votre potentiel rendez-vous ».

Les plateformes de rencontres virtuelles sont des espaces marqués par la notion de contrôle. Il faut se montrer sous son meilleur jour à coups de photos attrayantes et de descriptions de profil alléchantes. Rien n’est laissé au hasard, tout doit être parfait. Contrôle de son image donc mais aussi contrôle de la personne avec qui on discute. En quelques clics il n’y a plus de mystère de Google à Facebook en passant par Linkedin, vous savez tout ou presque de votre potentiel rendez-vous. Cet examen méticuleux est destiné à minimiser tout risque d’échec. Aujourd’hui,  l’heure est à la rationalisation, l’amour n’y échappe pas, il n’y a plus de temps à perdre avec quelqu’un qui ne nous correspondrait pas. L’autre devient un réel objet de consommation.  Le vocabulaire économique (entrer dans la boutique, client, produit, panier) utilisé sur le site Adopte un mec est très révélateur de ce consumérisme amoureux, tout comme le logo du site représentant une femme faisant son shopping amoureux à l’aide de son caddie. Sommes-nous entrés dans l’ère du zapping émotionnel ?

Pour aller plus loin : Le podcast "Sales Gosses"RIP le célibat de longue durée, grâce à Tinder?

Une rencontre rassurante et confortable ?

« La recherche en ligne n’est pas une quête de l’altérité bien au contraire les espace de rencontres sur le net reproduisent les catégories sociales et mettent en relation des gens identiques ».

Avec le web, le champ des possibles amoureux n’a jamais été aussi large, nous offrant un choix quasi infini de rencontres. Pourtant, l’arsenal de critères encodés sur les sites et les algorithmes de recommandation nous conduisent toujours plus vers nos semblables. En effet, pour une majorité de personnes, il est plus sécurisant de rencontrer quelqu’un leur ressemblant, pensant et vivant comme eux. La recherche en ligne n’est pas une quête de l’altérité bien au contraire les espace de rencontres sur le net reproduisent les catégories sociales et mettent en relation des gens identiques. Sur des applications comme Tinder, le match ne se fait que si deux personnes se sont likés mutuellement et anonymement. Cela va même plus loin avec l’existence des sites de niche liés aux passions, aux professions et aux affinités diverses (sites de rencontres pour agriculteurs, végétariens, seniors,..).

Le tempo de l’amour chamboulé ?

Qui dit rencontre en ligne, dit nouveau scénario d’approche, l’immédiateté et la rapidité des communications facilitent et à accélèrent l’entrée et la sortie des relations sexuelles. C’est ce qu’on nomme désormais la culture du « coup d’un soir ». Sur le web, les relations sont facilitées par l’anonymat et l’absence de face à face inhérents aux échanges virtuels. Ces facteurs créent un espace propice à la séduction car la personne se met moins en danger, elle se sent moins jugée et agit hors de tout contrôle social. Il apparaît par exemple que pour les femmes qui sont souvent victimes de stigmatisation sexuelle, ces rencontres permettent le recrutement de partenaires occasionnels. Elles peuvent alors vivre une sexualité décomplexée dans la mesure où celle-ci a lieu en dehors de leur cercle social. L’usage de ces sites par les femmes est en réalité particulièrement caractéristique des contraintes qui conditionnent leur accès à la sexualité.

Pour aller plus loin : Articles sur les sites de rencontreSur MadmoiZelle

Le virtuel, prolongement de notre réalité ?

©Shutterstock

Le web n’a rien inventé, il n’est en réalité qu’un miroir grossissant des évolutions de la société. A ceux qui prétendent que les espaces virtuels favorisent le développement de nouvelles pratiques (sexting, envoi de photos coquines, sexualités connectées à distance, échanges à caractère sexuel par webcam,…). D’autres rétorqueront que ce n’est que des transformations de ce qui se fait déjà dans le réel. Ce qui est incontestable c’est que le web a pour effet pervers de démultiplier et d’intensifier des comportements néfastes. Les comportements sexistes ou discriminants sont particulièrement exacerbés par le web, derrière son écran, la personne qui harcèle se sent invulnérable.

Pour aller plus loin : Sur le cyber-sexismePar Média Animationnotre article sur le cyber-féminismesur Madmoizelle

La victime est déshumanisée. Les outils numériques rendent difficile la prise de conscience de la gravité de ces actes mais aussi leur répression. Le Slut shaming est une illustration de ces violences, il consiste à stigmatiser ou culpabiliser toute femme dont l’attitude ou l’aspect physique seraient jugés provocants ou trop ouvertement sexuels.

En conclusion, comment le numérique a –t-il réinventé l’amour ?

Le web a rendu le sexe moins tabou, il a donné une visibilité à des pratiques sexuelles marginalisées. L’enjeu de la rencontre est d’emblée plus explicite. Les comportements sont désinhibés, les relations facilitées. Bref, entre nouvelles sociabilités et consommation d’espaces sexualisés, le numérique a totalement transformé nos relations.

Pour aller plus loin :"Les femmes ont-elles le pouvoir sur les sites de rencontre? "La BD de Mr Q sur les sites de rencontre

En 2014, les Fédération des Centre Planning Familial lançaient leur campagne Amour et Sexualités 2.0, elles se sont intéressées à l’impact des réseaux sociaux, des mondes virtuels et des sites de rencontre sur la vie affective et sexuelle. Pour plus d’informations sur cette campagne, consultez leur page.

Pour aller plus loin :NEON MAG - FB, WhatsApp, Tinder… Comment la technologie a bouleversé nos relations amoureuses Tags : virtuel - vie affective et sexuelle Partagez
Share on FacebookTweet about this on Twitter