Les dossiers

L'agenda

S'abonner

Participer

Site FPS

Rédaction

Nous, vous & elle

Article mis à jour le 25 février 2020

Témoignage – Childfree, je ne veux pas d’enfant

par Bettina Zourli publié le 19 février 2020 (c) Spinelle

Etre ou ne pas être maman, telle est la question ! Toutes les femmes ne souhaitent pas forcément avoir d’enfant. Ce choix, c’est notamment celui de Bettina Zourli. Dans son ouvrage Childfree – Je ne veux pas d’enfants (aux éditions Spinelle), on retrouve son témoignage ainsi que celui de 16 autres personnes. Elle y aborde notamment les réactions virulentes et l’incompréhension auxquelles elle fait face. Voici sa carte blanche.

L’émancipation, c’est avoir le choix. Avoir le choix de vivre sa vie selon ses envies personnelles, et non pas devoir suivre la norme pour éviter la critique. Pour moi, l’émancipation passe par le fait d’assumer et de crier haut et fort mon non-désir d’enfant, malgré l’injonction de maternité encore présente. On devrait toutes avoir le choix, devenir maîtresses de nos vies et de nos corps, au-delà des normales sociétales. Personne ne devrait nous dire quoi faire de nos futurs. Si nous sommes sept milliards d’individus sur Terre, il y a potentiellement autant de chemins de vie possibles.

(c) Spinelle

Dès lors, considérer qu’il est dans notre nature d’enfanter est une vision archaïque et qui ne prend pas en compte les individus dans leur complexité : toutes les femmes ne ressentent pas l’envie ou le besoin de faire un enfant pour s’épanouir ou se sentir entière. C’est d’ailleurs une des premières raisons de mon choix : je ne veux pas d’enfant car je n’en ressens ni l’envie, ni le besoin. Je me sens pleinement accomplie dans ma vie personnelle, dans mon couple, j’aime l’imprévisibilité des choses, la spontanéité de mon tempérament.

Je ne veux pas d’enfant car je ne veux pas de cette responsabilité. J’estime que la maternité continue de perpétuer les inégalités entre les hommes et les femmes : l’injonction de l’enfant est davantage faite aux femmes qu’aux hommes qui ont d’autres buts dans la vie, plus « prestigieux ». De plus, la charge mentale repose généralement sur les femmes, et la responsabilité de l’enfant également.

D’une certaine manière, c’est donc pour moi un engagement féministe. Pendant des siècles, on a cantonné les femmes à des activités secondaires, on les a enfermées dans le cadre intime du foyer, décrétant que leur rôle était celui de gardiennes de maison. Nous n’avons pourtant pas de don inné pour le ménage, pas plus que pour la cuisine ou pour changer les couches. Je suis aussi persuadée (et je ne suis pas la seule, Elisabeth Badinter l’explique mieux que moi dans ses ouvrages) que l’instinct maternel n’existe pas, qu’il n’est qu’une construction sociale faisant partie d’une politique de repopulation.

Une autre raison qui me pousse vers ce choix est écologique. Je me considère écoféministe (convergence des luttes, quand tu nous tiens). Ainsi, je suis convaincue, d’une part, que l’espèce humaine est la source de toutes les problématiques environnementales que nous connaissons et connaîtrons à l’avenir. Je n’ai pas envie d’ajouter une personne sur cette terre, sachant que nous sommes déjà trop nombreuses·eux que pour continuer à mener un train de vie occidental. Parallèlement à cela, dans notre société de plus en plus précaire, il me semble parfois déraisonnable de faire un enfant, si on n’a pas les moyens de l’éduquer de manière optimale et de lui offrir ce dont il ou elle a besoin.

Nous n’avons pourtant pas de don inné pour le ménage, pas plus que pour la cuisine ou pour changer les couches.

Et si un jour je changeais d’avis ? (une des questions préférées de nos détractrices·teurs, nous childfree), j’essaierais d’adopter un enfant, déjà bien vivant et qui recherche un foyer aimant.

Enfin, pour moi, il est primordial de savoir prendre le recul nécessaire et le temps de penser à ce qui nous rendra heureuses, outre les injonctions. Que l’on ne veuille pas d’enfant, un seul ou dix, cela n’ira jamais aux yeux de la société. A nous d’avoir toutes les cartes en main et toutes les informations nécessaires pour faire les meilleurs choix de vie possible pour nous-mêmes !

Pour aller plus loinRetrouvez un dossier complet sur " Les 3 sex* "Chaine Youtube de Bettina Zourli Tags : childfree - no kid - enfant - parentalité - Famille - Maternité Partagez