Les dossiers

S'abonner

S'impliquer

Site FPS

Équipe

Faire un don

Culture

Article mis à jour le 9 mars 2022

WOW (ça suffit !), un récit qui questionne les normes de genre

par Pauline Habran publié le 9 mars 2022 © Canva

Virilité (n.f) : Ensemble des caractères physiques de l’homme adulte ; ce qui constitue le sexe masculin: les attributs de la virilité. Capacité d’engendrer ; vigueur sexuelle (Larousse). Être un homme viril c’est impressionner, inspirer, imposer. C’est décider quand ça commence et quand ça finit. Dans ce spectacle musico-littéraire, Sylvie Landuyt se met dans la peau d’un jeune garçon né dans la déception d’un père qui n’avait eu que des filles jusqu’ici.

À travers un seul-en-scène percutant et rythmé, la comédienne nous emporte dans l’intimité d’une famille, mais aussi dans les questionnements complexes qui traversent ce jeune garçon dont le père incarne les clichés les plus virils. Il l’impressionne, l’inspire, c’est son père qui décide, de tout. Il représente un modèle et puis petit à petit…un danger.

Nous allons suivre les désirs, les inspirations de ce gamin qui tente de comprendre ce que c’est que d’être un homme, un vrai. Faut-il ressembler à ce père qui lui a tout appris mais qui détruit sa famille ? Collectionner les conquêtes sexuelles ? En avoir une plus grosse que son voisin ? Les sonorités Rock’n’roll rythment les instants de transcendance quand il prend conscience des privilèges qu’il a en tant que garçon : la place qu’il peut prendre, les bêtises qu’il peut s’autoriser, les couteaux qu’il peut manier, mais aussi la souffrance qu’engendre la poursuite d’un idéal masculin imposé.

Les mouvements, la danse sont les moyens pour la comédienne de libérer sa colère. Elle aborde avec beaucoup de justesse la question des violences intrafamiliales et la détresse d’une famille soumise à l’autorité du patriarche. C’est ce climat de violence qui les pousse à tout quitter. Mais que faire, où aller quand on dépend matériellement de ce père et mari violent ? Il est intéressant de voir comment les femmes réagissent et se construisent quand on leur demande constamment de se taire, de ne pas s’imposer, de se calmer. Est-ce légitime de développer une haine envers les hommes en réaction à cette violence quotidienne ? Il se demande comment se construire avec des femmes qui n’aiment pas les hommes, qu’est-ce qu’on peut dire, qu’est-ce qu’on peut faire ? Il reste tout de même leur frère…mais aussi un homme. Dans ce récit intime et subtil, la comédienne dépèce les clichés liés au genre et à toute la complexité qui s’y cache. C’est un entremêlement de dialogues touchants et de danses libératrices.

Tags : La ferme du Biereau - le point culture'elle - masculinité - Théâtre - Genre Partagez