Les dossiers

S'abonner

S'impliquer

Site FPS

Équipe

Faire un don

Militance

1922-2022 : Déjà 100 ans de militance ! Et après ?

par Fanny Colard publié le 3 janvier 2023 Les FPS se battent depuis 100 ans pour l'égalité Femmes-Hommes !

Au début du XXe siècle, sous l’impulsion de la mutualité socialiste, des caisses primaires à destination des femmes ouvrières et de leurs enfants apparaissent un peu partout, sous le nom des Femmes Prévoyantes Socialistes. En 1922, ces entités locales se structurent autour d’un secrétariat général.

Cent ans plus tard, que de chemin parcouru ! FPS rime désormais avec un Mouvement d’éducation permanente présent partout en Fédération Wallonie- Bruxelles, ancré dans un réseau fort (centres de planning familial, écoles de promotion sociale, centres d’insertion socioprofessionnelle) et toujours en lien avec des structures qui en émanent (Latitude Jeunes, Fédération des Initiatives Locales de l’Enfance, etc.). Pour l’occasion, toute l’année 2022 a été jalonnée de moments de célébration et d’échanges. Les différentes entités de notre Mouvement ont mené des activités pour célébrer cet anniversaire.

Les derniers numéros de Femmes Plurielles vous ont proposé un voyage dans le temps, au travers du feuillet central de nos numéros et de la BD, pour découvrir quelques temps forts de l’histoire de notre Mouvement. Enfin, nous avons réalisé une exposition retraçant 100 ans de combats féministes en Belgique francophone.

Cette année a également été marquée par l’aboutissement de longues réflexions et des moments d’introspection. Fortes d’une belle histoire, de combats menés, qui sommes-nous à l’heure actuelle ? Qu’est-ce qui nous définit encore aujourd’hui ? Les valeurs qui nous décrivent sont-elles toujours en accord avec nos actions (et inversement) ? Nous sommes un Mouvement d’éducation permanente féministe, mutualiste, progressiste. Mais que cela signifie-t-il concrètement ? Que voulons-nous pour demain ?

100 ans, l’heure du bilan

En tant que Mouvement d’éducation permanente, l’ensemble de nos actions vise à aiguiser l’esprit critique, à analyser notre société pour y déceler les éléments que, collectivement, nous souhaitons faire changer, pour le bien de chacun·e. Il est donc plus que légitime que nous exercions ce travail sur nous-mêmes, pour réinterroger le sens, la pertinence de nos actions, de ce qui fait de notre Mouvement ce qu’il est. Lorsque l’on demande à la présidente de notre ASBL, Laurence Smets, en quoi être un Mouvement d’éducation permanente est encore fondamental aujourd’hui, sa réponse ne pourrait être plus claire :

 

« L’éducation permanente, pour paraphraser quelque peu Nelson Mandela qui avait prononcé cette phrase pour l’enseignement, est “ l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ”. L’éducation permanente, aujourd’hui, est plus nécessaire que jamais, car elle a notamment pour but, l’émancipation de l’individu. Les crises qui se succèdent témoignent de la nécessité de cet outil, car il est grand temps de co-construire un avenir où solidarité, justice sociale, égalité soient des valeurs qui puissent réellement se concrétiser dans la vie des citoyen·ne·s. »

 

Nos missions d’éducation permanente sont intrinsèquement liées à nos combats pour l’égalité des genres. Si les questions féministes occupent de plus en plus le devant de la scène ces dernières années, de nombreuses personnes remettent en question la nécessité d’être encore féministe en 2022. L’égalité n’est-elle toujours pas acquise ?

Noémie Van Erps, notre Secrétaire générale rétorque :

« Les avancées pour les droits des femmes, ces 100 dernières années, sont notables. Elles sont le résultat de luttes collectives menées par les femmes pour les femmes. Mais, aujourd’hui, force est de constater que l’égalité de droit et de fait entre les femmes et les hommes n’est pas encore atteinte. Les femmes subissent encore et toujours des discriminations et violences parce qu’elles sont femmes et ce, à tous les échelons de notre société : en matière de santé, d’emploi, de charge domestique et parentale, d’accès au loisir, de participation à l’espace public… Il est dangereux de croire que l’égalité est acquise. Tout comme il est dangereux de penser que les droits acquis au cours de ces 100 dernières années le sont à jamais. » Plus que jamais, au regard du contexte actuel, nous réaffirmons la nécessité d’œuvrer pour une société égalitaire, qui tient ses promesses à travers des prises de position en faveur des droits des femmes à tous les niveaux de la société.

100 ans, l’heure du changement

Ce travail d’introspection, entamé depuis plusieurs années, nous amène à réaffirmer notre identité tout en amorçant une ère de changement, concrétisée notamment au travers de ce magazine. Pour le dernier numéro de cette année si particulière pour notre Mouvement, nous vous avons concocté une édition spéciale, qui sort de nos habitudes éditoriales. Au fil des pages suivantes, vous découvrirez une vue à 360° de nos actions, de nos combats, de nos revendications, d’hier et d’aujourd’hui, mêlant coups d’oeil dans le rétroviseur et perspectives pour l’avenir. Mais si cette édition du magazine est si spéciale à nos yeux, c’est aussi parce qu’elle marque un nouveau tournant dans notre histoire. En cette fin d’année 2022, notre Mouvement fait peau neuve, car nous avons fait le choix de combiner notre centenaire avec le changement de nom et d’identité visuelle de notre structure. Si notre nom change, nos valeurs restent intactes, et s’en retrouvent même renforcées. Loin de balayer notre passé, ce changement nous ancre dans les préoccupations actuelles, sans pour autant nous éloigner de notre ADN. Désormais, les Femmes Prévoyantes Socialistes deviennent SORALIA, un nouveau nom que nous décortiquons pour vous, avec vous, en fin de ce numéro.

Tags : 100 ans - militantisme - FPS - Féminisme
Warning: Uninitialized string offset 0 in /customers/8/d/f/femmes-plurielles.be/httpd.www/wp-includes/class-wp-query.php on line 3663