Les dossiers

S'abonner

S'impliquer

Site FPS

Équipe

Faire un don

Société

Sénégal : les mutuelles, rempart contre la précarité.

par Solsoc publié le 10 septembre 2021

Au Sénégal comme ailleurs, le Covid-19 a entraîné une crise profonde avec pour impact une baisse des revenus des Sénégalais·es qui affecte plus particulièrement les femmes. Cette crise a notamment pour origine une inflation des denrées de base de 10 à 20 % suite à la suspension de circulation, à la fermeture des marchés et un accès difficile aux intrants {1} agricoles. Sur la période du 2 mars au 26 avril 2020, 14 % des Sénégalais·es n’ont donc pas pu recevoir des soins de santé, ou y ont renoncé, pour des affections autres que le Covid-19.

Le Sénégal se positionne comme modèle sur l’extension de la protection sociale

Au Sénégal, la protection sociale progresse. De 2013 à 2018, le taux  national en couverture maladie est passé de 20 % à 50 %. La volonté politique est bien là et s’est traduite en financements publics ! À côté du régime d’assurance maladie obligatoire touchant les travailleuses·eurs des secteurs formels, une Agence de la Couverture Maladie Universelle a vu le jour en 2015. La stratégie mise en place soutient le développement de mutuelles de santé communautaires, octroie  la  gratuité des soins aux personnes âgées, aux enfants de moins de 5 ans et aux personnes les plus précarisées, ainsi que la gratuité de certains services (césariennes, traitement VIH). Avec le soutien de Solidaris et de l’ONG Solsoc, GREEN-Sénégal et le réseau OYOFAL PAJ se mobilisent en vue de l’extension de la protection sociale. Ces organisations accompagnent des mutuelles de santé communautaires  ainsi  que   leurs   unions   départementales et régionales. Elles se positionnent également comme interlocutrices privilégiées  de  l’État  et  jouent  leur  rôle de contre-pouvoir. Aujourd’hui, plus de 160 000 per- sonnes sont couvertes grâce aux 12 mutuelles de santé appuyées par nos organisations. Un travail de renforce- ment  et  de  structuration  des  mutuelles  reste  toutefois à faire pour répondre aux besoins croissants.

Solsocs

Convaincre les populations de l’importance de l’affiliation

Pour un·e travailleuse·eur de  l’économie  informelle,  ce qui est le cas de plus de 80 % de la population sénégalaise, s’affilier à une  mutuelle  de  santé  communautaire lui permet de bénéficier d’un accès aux soins de base et d’une couverture santé complémentaire pour les soins hospitaliers. Cela permet ainsi de se faire soigner sans se ruiner. En tant que système contributif,  solidaire  et basé sur la prévoyance, une mutuelle de santé évite à ses membres l’appauvrissement que peuvent  provoquer des dépenses inattendues.

El Hadji Djim Touré, 1er Vice-Président et bénéficiaire de la mutuelle de santé Oyofal Paj de Keur Maba Diakhou, nous raconte : « La première chose que je demande à tout le  monde,  c’est  d’adhérer  à  la  mutuelle  Oyofal  Paj de Keur Maba. C’est important ! Je suis membre de la mutuelle depuis 2016 et je cotise chaque année  pour quatorze personnes. En 2016, ma femme est tombée malade. Sa situation était grave et le  poste  de  santé  de Keur Maba nous a référé·e·s au centre de santé de Nioro du Rip, puis après 3 jours, on nous a envoyé·e·s à l’hôpital régional de Kaolack. La mutuelle a payé·e·s 80 % des frais  tels  que  les  ordonnances,  les  radios,  l’hospitalisation et moi, j’ai contribué pour 20 %. Sans la  mutuelle, j’aurais dû vendre mes semences, une vache ou un cheval. Mais grâce à la  mutuelle,  j’ai  pu  surmonter  ce  très gros problème. Être dans une mutuelle, ça rend les soins abordables et accessibles dans les structures sanitaires publiques. Aujourd’hui, je dis à tout le monde : “gnak booku ci mutuelle woorute” [En wolof : “sans la mutuelle, c’est l’insécurité”.] ».

Les mutuelles en première ligne lors de la crise sanitaire

Le rôle des mutuelles en pleine pandémie de Covid-19 est resté crucial, tant pour garantir l’accès aux  soins que pour la prévention. Leur rôle éducatif leur a permis de diffuser largement les mesures sanitaires et de limiter la contagion. C’est ainsi que pour lutter contre le coronavirus, le Réseau Oyofal Paj a fourni aux mutuelles de santé de la région de Kaolack des lavoirs, des savons, des bassines et du gel hydro-alcoolique pour inviter l’ensemble des mutualistes à respecter les mesures d’hygiène édictées par les autorités sanitaires.

L’accès à des soins de santé de qualité est essentiel et il devrait être possible de se soigner partout dans le monde sans risquer de tomber dans la précarité. L’affiliation à une mutuelle de santé communautaire est une solution concrète et abordable pour des millions de personnes.

Découvrez la dernière vidéo de la campagne « la protection sociale est un privilège droit », qui s’attarde sur les mutuelles de santé au Sénégal : https://www.laprotectionsocialeestundroit.org/

Solsoc est une ONG de coopération au développement. Avec des organisations du Sud, elle combat l’exclusion et les inégalités en Bolivie, au Burkina Faso, au Burundi, en Colombie, au Maroc, en Palestine, au Sénégal et en République Démocratique du Congo, ainsi qu’en Bel- gique. Leur objectif commun est de contribuer à la con- struction d’un monde plus juste et plus démocratique. Vous souhaitez poser un acte   militant   en   faveur des actions de Solsoc ? Faites un don sur le compte BE52 0000 0000 5454

Plus d’infos : www.solsoc.be

 

{1} En agriculture, on appelle « intrants » les différents produits apportés aux terres et aux cultures : les engrais ; les amendements (éléments améliorant les propriétés physiques et chimiques du sol, tels que le sable, la tourbe, la chaux…) ; les produits phytosanitaires ; les activateurs ou retardateurs de croissance ; les semences (et plants).

Tags : Crise Sanitaire - solsoc - Covid-19 - Sénégal - mutualité Partagez